Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



L’Hôtel particulier de Daniel Aubert, maître et sculpteur du roi (1781)

Rue Amelot

hotel daniel aubert

A partir de 1777, le chevalier de Crussol, administrateur du Grand Prieuré de France, fait assécher les marais du Temple et lotir quatre rues pour y faire construire des immeubles de rapport pour le compte du duc d’Angoulême, Grand Prieur de France et fils du comte d’Artois, futur Charles X. L’architecte du Grand Prieuré, François-Victor Pérard de Montreuil, mène les travaux de ce nouveau lotissement désigné comme la « ville neuve d’Angoulême » en allusion au duc d’Angoulême.

De ce lotissement, subsiste notamment l’immeuble situé à l’angle des rues Jean-Pierre-Timbaud et Amelot, dont Daniel Aubert fait l’acquisition en 1781. Sur la rue, un portail incurvé donne accès à une cour en forme de cercle parfait. Au-dessus du portail, le tympan représente une Minerve casquée, assise de profil entre deux putti : l’un, appuyé sur une tête sculptée, tend une branche d’olivier ; l’autre pose la main sur un bouclier portant le visage grimaçant de la Discorde, que Minerve maintient debout.

Le répertoire décoratif (en particulier le réseau de refends) et le style du bas-relief ne sont pas sans rappeler les hôtels d’Halwyll (1766) ou d’Uzès (1768) de l’architecte Claude-Nicolas Ledoux. 

.
 
1234

voyageursaparistome10 |
La Deudeuch Bleue |
Chantal Kaeding |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dessinbymoi
| Les Accros aux mangas
| Créations Artisanales 65